Depuis des mois et des mois les hospitaliers sont en grève, et depuis des années ils nous avertissent des risques pris en cassant la médecine pour tous pour faire place à la médecine privée et aux systèmes d’assurance tout aussi privés. Les gouvernements successifs, chacun suivant son propre rythme et sans jamais y mettre fin, y ont contribué. Pour les encourager, la grande masse des députés de la droite parlementaire, et, parlons de lui, monsieur Lurton,  qui s’est illustré en soutenant les projets de Monsieur Fillon (-20 milliards pour l’assurance maladie) , ou en se faisant l’ardent défenseur de la médecine privée s’opposant  à la généralisation du tiers-payant en 2016 à l’Assemblée Nationale.

Nos parlementaires diront leur opposition au modèle États-unien, ils nieront vouloir le transposer en France, mais aujourd’hui la crainte de la maladie ouvrira peut-être  les yeux des septiques sur les choix qui ont été faits contre la population.  Ces choix d’hier expliquent qu’aujourd’hui nous ne luttons pas contre le covid 19, nous pallions juste notre impuissance à fournir du matériel de protection, à disposer de lits d’hôpital et à compter sur les résultats d’une recherche publique dont les budgets ont été supprimés alors que les aides partaient chez SANOFI pour ses actionnaires par exemple.

Voici leur modèle, objet d’un édifiant reportage de la 5 (un extrait)

Et pour le reportage complet

https://www.france.tv/documentaires/societe/1421615-les-etats-unis-les-sacrifies-de-la-sante.html