L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est vidage-jardin-1-1024x682.png.

Le 20 mai 2019, le bruit des tronçonneuses a suivi de peu l’arrivée de voitures de police et le blocage du jardin de la Louisiane. C’était la fin d’un parc présent dans la mémoire collective des habitants du quartier depuis sa création. C’était l’étalage de la force et du mépris pour les habitants du quartier dont le jardin remplaçait l’espace et la verdure absents de leurs balcons.

Ce jour-là, les cris, les pleurs et les tentatives de résistance ont été vite balayés par la police sortant un par un les opposants du jardin. Selon l’expression, “il n’y avait pas match”, les bleus ont vite gagné la partie et les craquements du grand saule qui tombait semblaient sceller la fin de la partie.

Cette partie commencée dès 2015 a opposé, sans interruption, les élus aux intérêts de la population. Dans cette période, les élus, républicains, opportunistes (*), socialistes et écologistes, tous confondus, décidaient en cœur de détruire les zones humides du quartier le plus riche et d’abattre les arbres du jardin du quartier le plus pauvre. Peu importe l’endroit, du moment que le béton produise de l’argent à base de logements hors de prix en profitant de la défiscalisation organisée par un État qui préfère dépenser trois fois plus pour un logement privé que pour un logement social.

Mais heureusement tous les six ans, qu’ils le veuillent ou pas, nos élus sont obligés de rendre des comptes. En général, ils n’ont rien à craindre, leurs moyens, leurs appuis, les médias et beaucoup de lassitude et d’abstentions leur permettent de se succéder dans les mairies. Mais à l’approche des élections municipales de 2020 les choses ne semblent pas si simples. Ceux et celles qui ont voté les mêmes décisions ou qui les ont soutenus sont répartis en 6 listes (droite: 4 listes, union des gauches: 1 liste, extrême droite: 1 liste*), espèrent-ils que les malouins perdent la mémoire d’ici le 15 mars 2020 ?

Ne nous laissons pas abattre !
C’est le message que nous allons passer ce dimanche

* C’est le mot le plus poli pour qualifier la majorité actuelle
* Le leader du FN a déclaré dans OF son vote pour la liste Renoult au second tour des municipales de 2014 et le RN ,muet pendant 6 ans, s’est réveillé pour soutenir le projet des Nielles

.